Salvia ‘Amistad’

Voici une trouvaille de jardinerie! Cela ne m’arrive pas souvent vu leur choix…

L’avantage des jardineries et le seul d’ailleurs :grin:, c’est qu’elles se trouvent à coté des magasins où je fais mes courses, du coup j’y passe souvent. Cette sauge par exemple, en faisant mes emplettes de fleurs sur internet, je serais et je suis sans doute passée à coté. Mais là lorsque je l’ai vu en fleur, avec sa tige pratiquement noire, ce fût le coup de coeur, je l’achète forcement peu importe le prix (aïe).

L’ayant acheté tard dans la saison, je l’ai planté à la va-vite. Mais comme elle est merveilleuse, il fallait que je la vois bien. Je l’ai donc un peu serrée devant ma Gaura… Je dois avouer que l’association est pas mal.

Je n’aime plus trop les Gaura. Je les adorais au départ car en très peu de temps elles prennent une ampleur folle, pour un jardin vide c’est extra. J’ai fini par m’en lasser, mais avec cette association, je vais finalement la garder pas loin.

Salvia Amistad
Salvia Amistad

23 commentaires

  1. Toujours sympathique de découvrir de nouveaux venus passionnés sur la blogosphère.
    Nous aussi cette année nous avons été séduits par la sauge Amistad. Elle a un développement assez important et se comporte comme un petit arbuste. Le seul souci, c’est l’hiver car elle gélive à -7°-10°.
    A bientôt.

  2. Bonjour Anne,
    je découvre ton blog grâce à Isabelle et quel plaisir. Je sens que je vais encore passer (avec délice) encoreplus de temps sur le net et sur la blogosphère.
    J’ai planté 2 salvia amistad également et j’en suis ravi, dommage qu’elle soit annuelle.
    Belle journée et à bientôt

    • Merci David. Je ne connaissais pas ton blog, je découvre moi aussi de nouveaux univers, il va falloir que je trouve plus de temps pour tous vous lire!
      Amitad est une annuelle? J’avais plutôt lu qu’elle etait gélive vers -7°… Mais ca va revenir au même avec nos hivers à -15° et l’humidité stagnante qui est ma pire ennemie ici. J’essayerais quand même de la pailler et je vous teindrais au courant.
      Sinon pour répondre à ton autre commentaire, j’ai du mal avec Facebook. Même après toutes ces années je n’arrive pas à m’y mettre… il n’est pas exclu que ca change!

    • Salut David ! 😉
      Les S.Amistad ne sont pas annuelles, mais bien vivaces ( jusqu’à -5° -7°C ). Les ratiboiser en novembre et les pailler, ou bien les cultiver en pot et les rentrer en serre froide pour passer l’hiver 😉

  3. Oh là là encore un joli blog chez qui passer faire un p’tit tour le soir après les devoirs.. Je vais bientôt être obligée de me coucher tard :roll:

  4. Bonjour Anne !
    C’est bien sûr grâce à Isabelle que je découvre ton blog que je trouve bien agréable.
    Je te souhaite donc beaucoup de plaisir et de partages sur la blogosphère. C’est sûr, tu passeras beaucoup plus de temps derrière ton PC et si, en plus, tu nous rejoins sur FB (mais si… laisse-toi tenter !), les journées te sembleront filer à toute allure ! 😉
    Bon dimanche et à bientôt !

  5. Bonjour Anne! Passant chez Isabelle je viens à présent te rendre une petite visite… et ce ne sera pas la dernière! Je te souhaite beaucoup de bonheur grâce à ton blog.
    Concernant FB, comme toi, je cogite aussi…
    Cette sauge est magnifique! Le genre de couleur que j’aime bien.

    Bon dimanche!

  6. Je viens voir ton blog après avoir lu celui d’Isabelle comme ts les jours. Je vais le mettre ds mes favoris pour suivre l’évolution de ton jardin. C’est une chance de partir de rien, avec tout à dessiner. Moi, j’ai fait par accoup, sans trop de plan et ce n’est pas l’idéal. Il y a beaucoup d’arbres, trop, car c’était ce que nous aimions au départ.
    Mais c’est si agréable de faire des projets chaque année. Après il faut convaincre le compagnon du bien fondé pour qu’il fasse le gros boulot!!!Il a d’autres priorités . Mais bon ce que femme veut…..

  7. Faisant une recherche sur la sauge Amistad, j’arrive ici. Ce soir, je veux seulement préciser qu’elle n’est pas annuelle. J’en avais une depuis plus de dix ans (sans connaître son nom). Mise en pleine terre, elle disparaissait l’hiver mais revenait. Elle avait plusieurs années résisté au-delà de moins dix°. Mais déménageant et ne voulant pas la laisser, je l’ai mise en pot.
    Hélas, l’hiver 2012, si froid, lui a été fatal.
    Heureusement j’en avais donné une bouture à une amie !
    J’ai donc récupéré un BB de ma sauge.
    Cette fois, mise en pleine terre, au pied de la terrasse. L’hiver 2013/14, dans le VdM particulièrement doux (des potées de capucines ont survécu), à peine qques nuits légèrement négatives.
    Ma sauge, comme d’habitude avait commencé sa floraison vers octobre. Sur plusieurs tiges de près d’1m50. Floraison ralentie, au coeur de l’hiver, mais sans perte de fleurs.
    Et ensuite, véritable explosion : Une bonne dizaine de tiges, certaines lignifiées, plus de 2,50m ! et des fleurs…
    Est-ce vraiment une Amistad ?

  8. La Salvia Amistad est très haute. Je te conseille de la mettre en pleine terre en plein soleil, c’est ce qu’elle préfère!

  9. Anne, sur divers sites j’ai lu que s. Amistad mesurait entre 60 et 90cm (pour moi, ce n’est pas très haut). Car ma sauge mesure cette année plus de 2m50 (et au moins 1m50 les années précédentes).
    Je l’ai également cultivée en pot ( (50cm de hauteur et autant de diam.) sur une terrasse avec un toit, ce qui a mis les fleurs à l’abri des intempéries. Mais en revanche, quand l’hiver fut si froid (temp. inf. à moins dix° pendant plusieurs semaines), les racines ont gelé et elle a disparu.
    Donc elle peut se cultiver en pot, à l’extérieur, en prenant toutes les précautions de protection du pot en hiver.
    Pour la nourrir j’utilise de l’engrais bio complet .

    • Ayant un jour trouvé en jardinerie une sauge étiquetée Amistad, je l’ai achetée afin de pouvoir enfin comparer sa floraison avec celle que je possède depuis plusieurs années.
      Et j’ai pu constater de grandes différences : Amistad garde des proportions « modestes » (1m), ses hampes florales sont plus réduites, ses feuilles plus étroites.
      Grâce à un forum de jardinage, j’ai enfin mis un nom sur « ma » sauge : Guaranitica. Qui s’élance en tous sens sur plus de 3m. Et j’ai l’impression que celles que j’ai vues dans les messages, correspond à Guaranitica et non à Amistad.
      je voulais joindre une photo, mais pas vu comment faire. J’avais proposé des boutures, sans éveiller d’intérêt.
      Bien sûr elle est actuellement toujours en pleine floraison. L’an dernier, début janvier un coup de vent froid (et très légère gelée) avait eu raison des fleurs et du feuillage.
      Il faut penser à la tuteurer et ne pas hésiter à la tailler afin de limiter sa grandeur.

  10. Très bonne idée, l’association de la Salvia ‘Amistad’ avec des Gaura blanches. J’ai S. ‘Amistad’ depuis le printemps 2014, elle a très bien passé l’hiver en pleine terre, avec quand même un bon paillis protecteur. Sa taille très grande convient bien en fond de bordure, mais il faut lui trouver quelque chose par-devant pour masquer ses grandes tiges dégingandées !

    • Bonjour Joseph, tu as de la chance si elle passe bien l’hiver chez toi! Ici pour l’instant ce n’est pas le cas, mais par chance elle se bouture facilement. Par contre lorsque je l’ai en pot et qu’elle mesure 20 cm, j’oublie vite qu’elle est très haute par la suite. Inévitablement dans mes massifs au milieu de l’été elle cache toutes ses voisines. La prochaine fois j’essayerais de m’en souvenir!

      • Bonjour Claire, j’ai depuis 1 mois, une sauge Amistad, qui était superbe en pot, avec tuteur, et qui a très mauvaise mine. Je me demande si je ne vais pas la mettre en terre directement, plein sud. Qu’en pensez vous ? Vous dites que vous bouturez, comment faites vous svp ? Merci pour vos conseils. Les sauges sont magnifiques, j’en ai bouturé une, sans savoir ce que c’était, elle fleurit tous les ans, elle était dans un parterre, un morceau cassé que j’ai pris et planté en pot. Je ne sais pas de quelle sauge il s’agit. J’ai aussi des pérowskia qui sont des sauges sibériennes, et font de magnifiques massifs aériens parmi les rosiers.

      • Bonjour Catherine, je pense qu’effectivement vu la taille ‘adulte’ de cette sauge (plus d’1m!) qu’elle sera beaucoup plus heureuse en pleine terre, elle aime avoir de la place. Le problème vient sans doute de là.
        Pour bouturer il faut couper une tige de ce type http://www.rustica.fr/images/fm091014-011-l750-h534-q75-c.jpg, enlever les feuilles du bas et mettre dans un pot, arroser et le tour est jouer.

      • Bonjour tous (je ne reçois que ce matin 14 juil.16 les messages d’Anne et d’ Audiger). Je ne qualifie pas de grande une plante qui dépasse à peine 1M, la plupart des plantes de nos jardins ont cette taille moyenne. Pour les boutures, c’est très simple on détache un fragment, on enlève les feuilles de la base, éventuellement la fleur et on pique dans un pot rempli de terre. J’en ai réussi également dans de l’eau.
        Ma guaranitica, elle, est vraiment immense : 4m sur 3 de hauteur. Floraison bien plus tardive à partir d’oct alors qu’ amistad a commencé sa floraison. Avec tous les hybrides, comme le dit Simon, difficile d’avoir des certitudes. Je ne fais pas trop confiance aux appellations données par les « multiplicateurs » .
        Bonne journée à tous. Claire

      • Je pense qu’amistad pourrait rester en pot, mais bien sûr, plus il sera grand, mieux elle se développera. En pot il faut veiller à l’arrosage et changer la terre. Ma sauge amistad a passé 2 ans dans une jardinière (1mx40cmx40cm) avec d’autres plantes. Elle restait modeste. Ce printemps je l’ai mise en pleine terre et elle a pris de l’ampleur. A vous de choisir selon la place dont vous disposez. J’enterre un peu mes pots afin qu’ils souffrent moins du soleil.
        Je mets toujours dans de grands pots (40l de terreau), pas celui ds lequel la plante a été vendue.

  11. bonjour Joseph, je ne pense pas que ce soit une Amistad, mais plutôt Guaranitica, comme je l’explique plus bas. Mais je fais peut-être erreur.

Laisser un commentaire

Navigation