Je hais les haies

Vieux débat (vu en fin d’article ici), mon chéri me reparle de sa haie de persistants… Je joue mon va-tout et propose la moitié des arbustes en persistants et l’autre moitié à mon goût. Mais horreur, il m’explique qu’il veut ça:

Haie de thuyas
Haie de thuyas

Ils ont quoi les hommes avec leur haie de persistants ?? C’est un gène datant de la préhistoire? Où est le charme de la diversité des feuillages? Mais pourquoi il veut ça? Ne plus être en vue… Idée séduisante. Mais l’hiver on ne voit pas grand monde pour ne pas dire personne. Et puis l’été mes arbustes auront des feuilles (quand même!).

Ils ont quoi les hommes avec leur haie de persistants ? On leur inculque ça à l’école primaire : mon garçon plus tard tu auras ta haie de persistant !?

Bien sûr, loin de moi l’idée de dire des généralités sur les hommes! :lol:

 

14 commentaires

  1. Explique-lui qu’il va devoir les tailler deux fois l’an, des deux côtés de la haie parce-que ça m’étonnerait que les voisins qui ne sortent jamais dans leur jardin veuillent se charger de la tailler de leur côté… Et les thuyas attrapent une maladie qui les fait brunir (ça provient d’une larve qui les mine de l’intérieur je crois) et ils dépérissent. Dans mon quartier il ne reste quasiment pas une seule haie de thuyas, et c’est pas plus mal, les gens plantent autre chose, des essences plus variées. Les ifs poussent un peu moins vite mais sont plus chers aussi, et il faut prévoir un espace d’au moins 80 cm entre la haie et les massifs. Avec le même problème de taille. Une bonne solution consiste à installer une clôture occultante (grillage doublé de lamelles PVC noir), c’est classe et ça fait un beau fond pour les plantations mais c’est pas donné non plus. L’avantage c’est zéro taille, zéro entretien). Sinon une haie variée de caducs et persistants ? Reste à convaincre ton chéri… Qu’est-ce qu’ils peuvent être bornés parfois…. Pour vivre heureux, vivons cachés, c’est pas faux mais par pitié pas de thuyas ! Bon courage !

  2. C’est un vrai constat que tu fais là!
    C’est typiquement masculin de planter une haie de thuyas: j’ai une amie qui n’a pas pu mettre son veto, son mari voulait absolument sa haie de thuyas!
    J’ai cette chance de vivre au milieu des jardin et de n’avoir aucuine maison quasiment en vis à vis! Mon mari ne m’a donc pas ennuyé avec ça!
    Le mien avait une lubie: je ne sais pas si ça va te consoler mais le mien adore les oeillets d’inde et les roses d’inde!
    MDR!!
    Il a le droit d’en planter mais dans son potager! lol!

  3. Ça doit se transmettre de père en fils j’imagine…on doit leur dire  » tu as réussis dans la vie quand tu as une haie de thuyas »
    J’ai dû me battre moi aussi lol
    Heureusement il y avait cette maladie du thuya. Nous avons donc au final une haie de persistants mais avec photinias red robin,cėanothes,fusains,laurier-tins,et un autre donc j’ai oublié le nom qui fait des fleurs blanches en ėté,cotoneaster…finalement j’adore mes haies comme ça ( j’ai un vis à vis direct ).
    Si tu veux une photo,pas de souci
    Bon courage!

  4. J’ai une haie de thuyas …. mon rêve, l’enlever. Elle est devenue trop lage, trop haute … au centre, c’est du bois mort. Au pied, rien ne pousse sauf la mousse (acidification du sol). Bref, un cauchemar :-(. S’il daut des photos de mon horreur, pas de soucis, j’en fais ce week end :-) Il me semble aussi avoir entendu que dans certains lotissements, il y a une interdiction de planter une haie de thuyas, afin de favoriser la biodiversité.

  5. le fou rire m’a pris ! j’ai le même à la maison ! bon c’est lui qui entretien la satané haie de thuya… mais moi j’aime pas et le  » tu comprends ça protège…  » non je ne comprends pas !

  6. Chez moi c’est le contraire :-) Il ne veut absolument pas de haie parce qu’il sait que la tailler va être sa mission. Bon il ne veux pas d’arbustes non plus parce qu’il doit les contourner quand il tond la pelouse 😕 Mais ça, je m’en fout, je plante quand il n’est pas là 😳

  7. Eh bien Anne je pense qu’avec tous ces témoignages et les photos que l’on te proposent sans compter qu’il doit bien y avoir dans ton village ou ville une haie de thuyas bien moche à lui montrer, à moins que tu aies à faire à une tête de breton il ne devrait pas y avoir trop de problème pour que tu aies gain de cause. Et je croise les doigts pour toi. Ici moi qui suis bien claustro je n’ai pas de haie de thuya mais une haie de lauriers palmes ! Pas pour les voisins mais pour la protection du vent mais comme elle n’est pas taillée cela ne donne pas le même effet, cela reste naturel et c’est moins touffu et je ne l’ai pas en face de moi quand je sors de la maison donc ce n’est pas trop un problème. Suis sûre que tu vas y arriver !Bon courage.

  8. Je hais les thuyas 😈 nous nous en sommes débarrassés au bout de 25 ans : un désastre pour les branches du bas (sur 2 m tout de même) des branches qui cassent, plus rien ne pousse à moins de 2 m tellement c’est acide, je ne vous les conseille pas, mais alors pas du tout. ❗

  9. Anne, je te souhaite bon courage dans tes discussions et j’espère que tu réussiras à gagner…
    Lorsque nous avons emménagé il y a 15 ans, le jardin était entouré de 3 haies de thuyas dont une d’une voisin qui a mesuré jusqu’à 3 mètres…..
    J’ai fait arracher celle du bord de la route pour y faire construire un mur et mes voisins ont eu la bonne idée de faire couper la leur, de mon coté j’ai pu installer une haie libre avec moitié persistants et beaucoup d’arbustes à fleurs…….Il en reste une, énorme avec vue directe chez les autres voisins qu’il faut tailler 2 fois par an, la galère….Un grand mur tout vert où les oiseaux ont peine à faire des nids…..Pourquoi pas un compromis avec quelques thuyas ou autre espèce de conifère moins malade et d’autres arbustes persistants….

  10. Les thuyas et les hommes !
    On pourrait écrire un livre d’anecdotes là dessus je pense.
    J’avais dans mon ancienne maison des thuyas déjà plantés à l’achat, au fil des années un thuya de malade et aussitôt les thuyas voisins de malade aussi, ce qui fait des trous dans la haie si on les retire ou pire des arbres morts, quel spectacle de désolation.
    Il est évident que c’est facile à tailler, mais maintenant c’est démodé ça fait lotissement année 80 !
    tu as bien fait de faire de la résistance. j’ai lu l’article suivant 😉
    j’ai hâte de voir la nouvelle haie.
    Je découvre ton blog et suis ravie de le visiter.
    A bientôt

    • Merci Caroline pour ta visite, j’ai moi aussi découvert il n’y a pas très longtemps ton très joli blog.

  11. Bonjour,
    dans la maison de mon enfance, il y avait une immense haie de thuyas, c’est clair que c’est joli à la vue. Mais alors qu’est-ce que ça pique ! Quand on joue au ballon ou au badminton et qu’il faut aller chercher le volant là-dedans, on a la peau rouge pendant une semaine, je vous raconte pas ! L’autre inconvénient : les ronces qui prolifèrent si on n’entretient pas, et puis comme vous avez décrit, ce bois qui dépérit, petites branches sèches qui cassent et tout au bas de la haie, le sol est vite envahi d’aiguilles. En plus, quelqu’un avait eu la mauvaise idée de mettre du grillage autour. Donc ils ont tenu 25 ans puis les nouveaux propriétaires ont tout rasé. Ils ont quand même permis d’abriter la faune, les oiseaux, de même que mon chat gris, un chartreux sauvage. Ah oui, aussi méfiez-vous des lianes qui poussent dedans, ça aussi ça leur retire toute la force, même si c’est très joli.

    • Bonjour Paul, d’après ce que j’ai lu la haie de thuyas a quand même beaucoup d’inconvénients :être toxique pour les animaux herbivores, de ne pas enrichir la terre par la perte de ses feuilles et de ne pas convenir aux oiseaux car ses branches sont trop serrées… au final elle n’a pas grand chose pour elle si ce n’est d’être persistante ce qui est le principal pour certains, dommage.

Laisser un commentaire

Navigation