Finir sur les rotules

« Finir sur les rotules » au sens propre comme au figuré.
Je viens de regarder à quoi correspondait le mot « rotule », je pensais que c’était juste une pièce de mécanique… mais pas seulement, c’est surtout une partie du genou.

Revenons sur cette année qui se termine très bientôt.
Il y eu la fameuse terrasse qui a pris beaucoup de mon temps et de ma patience voir les détails ici.

Finition terrasse
Finition terrasse

Mais ce n’était pas suffisant! Marre de mes massifs retenus par de petites tuiles ayant besoin d’un appareil d’orthodontie.

contour massif Rouge Barbe à Papa
contour massif Rouge Barbe à Papa

Allez on change tout ça, on creuse une petite tranchée, on met des gravats, on coule un peu de ciment et on commence un muret en pierre!

Début du muret
Début du muret

Petit quiz surprise, trouvez moi l’objet commun sur la première photo et celle ci-dessus! Vite vite 3 secondes, 1,2,3, un tabouret!
Ce tabouret est devenu mon fidèle compagnon, non pas que je le trouve esthétique et que j’ai besoin de le voir dans mon champs de vision.
Non, c’est à cause de mes genoux. Mes genoux, un beau jour, ont décidé que trop c’est trop, que de rester pliés pendant des heures lorsque je bricole, je jardine etc, ça suffisait. Ils m’ont chantonné un slogan de grève qui s’est caractérisé par un joli son de biscotte lorsque je monte mes escaliers. Mes oreilles, elles, n’ont pas trop aimées : la désagréable sensation sonore que mes genoux partent en miettes. Ca fait froid dans le dos… Mon cerveau m’a fortement recommandé de voir mon médecin. Verdict, je suis sur le point d’avoir les problèmes physiques d’un poseur de parquet, qui reste justement accroupi en permanence, il faut dorénavant que je ménage mes genoux.
Fini la position accroupie, bonjour la position assise. Enfin quand une mauvaise herbe me cherche, ce n’est pas si facile de rester le c** sur son tabouret.
Je vais nommer cette aparté : Problème de rotule n°1, passons au Problème de rotule n°2

Problème de rotule 2, commencer des chantiers et ne pas en voir la fin.

Muret massif rouge
Muret massif rouge

Photo pas terrible, mais elle fera l’affaire…
Le muret pratiquement fini, un ajout de terre était nécessaire pour arriver à un niveau plus élevé que celui des tuiles.
Je remets en place des plantes, et puis en voulant réorganiser un peu la disposition de l’ensemble je me dis qu’il faut revoir le massif d’à côté… qui lui aussi est entouré de tuiles, et ça, ça m’énerve…
Alors faire un muret en pierre ici aussi ce serait bien, non? c’est reparti pour creuser une petite tranchée, mettre des gravats, couler du ciment… Vous connaissez la musique maintenant!
Sauf que j’ai eu du mal à trouver des pierres, je crois que je les voulais tellement que j’en rêvais la nuit, j’ai dû aller jusque dans la Marne et au passage finir d’achever notre voiture.

Massif Rose violet
Massif Rose violet

J’ai commencé ce nouveau chantier en plantant en parallèle des rosiers et des bulbes. Quand je plante un rosier, j’en déplace toujours un autre. J’ai planté ma commande de rosiers X2.

L’armillaire à fait son apparition dans le jardin (voir ici), et là, le jardin s’est transformé en champs de bataille.
J’avais pourtant bien enlevé la souche du cerisier mort de l’armillaire, mes genoux doivent encore s’en souvenir! Mais de grosses racines nourrissent encore ce cachalot (je me comprends).

Souche du cerisier atteint par l'armillaire
Souche du cerisier atteint par l’armillaire

Il m’était impossible de ne rien faire et surtout de laisser de beaux arbres sensibles juste à coté. J’ai donc déplacé le Bouleau Fascination mais pas trop loin, car il y a un risque qu’il soit contaminé et je ne veux pas aider ce champignon à se propager un peu plus.

Bouleau de chine Fascination
Bouleau de chine Fascination

J’ai rapproché le Cotinus Grâce qui a beaucoup perdu de son élégance à cause du Verticillium Dahliae, un autre Champignon très sympathique.
Pourquoi? Parce que le Cotinus serait résistant à l’Armillaire, voir le très bon article de Brigitte ici. On va tester ça, et si les champignons pouvaient se faire la guerre au lieu de faire d’innocentes victimes cela m’arrangerait!

Cotinus Grâce
Cotinus Grâce

Ensuite il a fallu déplacer un autre arbuste pour boucher le trou laissé par le Cotinus. Et finalement tenter d’enlever les racines du Cerisier mort.

Déloger les racines du cerisier
Déloger les racines du cerisier

La gadoue, la gadoue, mon tabouret ne m’a pas été d’une grande utilité puisqu’il s’est totalement enfoncé dans la terre. En plus de quelques racines, j’ai réussi à éliminer une Hémérocalle que je n’aimais pas, mais qui m’a donné du fils à retordre, ça devient gros!

Racine du Cerisier et d'une Hémorocalle
Racines du Cerisier et d’une Hémérocalle

J’ai eu comme la sensation de chasser « Moby Dick » … Les plus grosses racines sont indélogeables. L’idée de mettre le feu au fond de ce trou au printemps fait son chemin.

Moby Dick
Moby Dick

Se finit ici mon Problème de rotule n°2 : des chantiers à n’en plus finir…
Mais est-ce que je vous ai parlé de mon Problème de rotule n°3, ma haie de rosiers de 20m de long, non? Alors… la suite au prochain épisode.

27 commentaires

  1. Quel boulot! Quand on aime, on trouve la force même si ce n’est pas facile et qu’à certains moments, tu as peut-être eu envie de schooter dans ton petit tabouret. En 2015, tu vas pouvoir profiter de ta terrasse et de la jolie vue sur les murets. Belle année!

    • Oui c’est vrai que parfois on en a marre, mais c’est plutôt sur le chien d’à côté qui aboie sans arrêt que j’ai hurlé! Il va falloir effectivement le savourer le repos sur cette terrasse!
      Bonne nouvelle année à toi aussi!

  2. Rhôôôôô mais fais attention à toi. 😳
    vraiment navré pour tes genoux.
    ici c’est le coup … arthrose cervical prématuré qu »ils disent … bobo des que je bouge la tête (je sens couiné mes vertèbres l’une contre l’autre)
    Prend bien soin de toi, on ne te demande pas les grands travaux de Versailles dans ton jardin.

    J’aimais bien tes tuiles, tu en as fait quoi par la suite ? Un paillage sur le sol ?

    En attendant que le printemps revienne, essaye de ne pas poser du carrelage chez toi pour bien laisser tes genoux se reposer 😉
    Bisesss et très belle fin d’année

    • houla c’est pas drôle ton truc! je crois que c’est douloureux, j’essaye de mon coté de stopper l’évolution avant que ça me fasse mal.
      Versailles, Versailles, c’est là où je suis née, normal que ce soit mon objectif! enfin quand même pas… ca reste toujours sauvage chez moi! Tu ne serais pas né à Versailles toi 😉 ?
      Mes tuiles avaient tendance à tomber, et les mauvaises herbes se faufilaient entre c’était vraiment pas pratique. Gros avantage des pierres, je m’assois sur le muret et je peux jardiner tranquillement en étant assise et non accroupie, le luxe!

  3. Tu gardes ton humour et j’ai plus d’une fois souri mais prends bien soin de toi.Qui veut aller loin ménage sa monture !! 😉 Les travaux d’Hercule, je connais ça aussi mais tout à un temps et pour ma part, je crois (remarque tout de même le verbe!!) que c’est fini ! Tu as réalisé un sacré boulot pour un super résultat ! Bonne fin d’année à toi Anne et joyeux réveillon ! Bisous !

    • J’espère effectivement en avoir fini avec les travaux d’hercule et pouvoir jardiner tranquillement au printemps, mais je crois que ce n’est pas si simple, il y a toujours cette envie que le jardin soit encore plus beau. Bise et bonne fin d’année!

  4. Il va vraiment falloir que je reprenne ma lecture des blogs!! 😳 Ca me manque et en plus j’en ai raté des choses.
    Quel travail!!! Et qu’ils sont beaux tes murets de pierre.
    Ménage-toi quand même un peu en 2015, c’est important les genoux! 😉
    Bisous et belle année à toi!!!

    • Merci pour ton coucou Valou! En ce moment j’ai aussi beaucoup de mal à suivre tous les blogs, je me dis que c’est la fatigue. Je vais essayer de me reposer un peu.
      Bonne année à toi aussi!

  5. Whaou je suis admirative de ton travail d’Herculine ! et de ta persévérance ! Félicitations et heureuse pause hivernale car tu la vaux amplement ! Bizh gelées -7° en Finistère c’est plutôt rare ma batterie n’y a pas résisté comme quoi il n’y a pas que les pierres !

    • Je me suis souvent demandée « pourquoi je m’inflige ça? ». Je pense que je suis têtue et le jardinage est un bon défouloir, je ne compte plus mes heures lorsque je suis au jardin!

  6. 😮 mais comment ça tes rotules rendent l’âme ? à ton âge faut pas laisser ça en l’état, tu vas chez l’ostéo qui va te remettre tout ça séance tenante, si j’avais écouté la rhumato je serais (à 50 ans) bonne à porter des rotules en métal et à ne plus marcher à 60, non mais !!!
    Blague à part, j’espère que ton problème de champignon va s’arranger parce que ton jardin risque d’en subir les conséquences à plus ou moins long terme, c’est une saleté ce machin, je te plains
    Allez courage, ça va bien finir par s’arranger

    P.S. moi j’aimais bien les tuiles anciennes comme ça

    • Voir mon osteo est au programme, mais je ne crois pas au miracle sur ce coup là.
      Oui c’est une saleté cette armillaire, il va falloir penser positif, ca va être dur!
      Les tuiles cela aurait pu fonctionner mais elles ne sont pas assez grandes, donc pas assez enfoncées dans le sol, elles finissent pas tomber vers l’avant. Et puis les mauvaises herbes se glissaient entre c’etait casse-pied.

  7. Ah tiens…c’est un problème que je connais bien ça les rotules :roll: Moi ça croustille depuis 6 ou 7 ans (on fera un concert à la prochaine fête des plantes) et j’ai réussi l’exploit de me fissurer un ménisque à force de bêcher :/ Mais ça ne m’empêche pas de continuer et si j’avais écouté les toubibs j’aurais du cesser toute activité (ils rêvent ou quoi !)…vive le yoga qui m’a remis d’aplomb !!
    Quoiqu’il en soit, tu as abattu un boulot de dingue…j’admire :)
    Bises et bonne fin d’année
    Charlotte

    • Toi aussi tu croustilles! j’essaye de préserver mes genoux et je demande maintenant de l’aide à mon chéri pour déplacer des choses lourdes, trop peur de rester bloquée, ou d’avoir mal… car je commençais à avoir des douleurs. Il va falloir que je teste le yoga!.
      Bonne fin d’année à toi aussi!

      • Je te donnes deux trois petits conseils pour faire face aux bobos :
        – en cas de douleur, utilise une poche de glace (le genou est une articulation froide, il ne faut pas chauffer).
        – travaille ta souplesse en étirant (pose le pied en hauteur, jambe tendue, et attrape tes orteils pour étirer tout l’arrière de la jambe).
        – muscle bien tes quadriceps pour tenir ta rotule en place (assise, fait des relevé de jambe, pointe de pied pointée vers l’intérieur).
        Bises et rendez-vous en 2015 :)

  8. Coucou Anne,
    Je suis ravie de découvrir ton blog, et surtout de sourire devant mon écran 😉
    J’ai lu tes derniers articles, depuis début septembre. Ha oui, j’ai plutôt du retard.
    Je ne vais pas te faire la morale pour que tu te reposes, car je suis mal placée pour cela. Mais préserve toi tout de même pour le printemps. Je souffre d’une chose inguérissable sur les trois premières vertèbres et le bassin. Comme dit le spécialiste, il faudrait être plus cool ! Quoi moi ? Sans rien faire au jardin ! Non mais là, ce n’est pas possible du tout. Bon revenons à tes travaux.
    Tu as accompli un sacré travail pour construire ton muret. D’ailleurs, le résultat est superbe. Tu peux être fière de toi. Tu es bien déterminée quand tu entreprends des projets au jardin.
    Et maintenant, tu vas attaquer une haie de rosiers de 20 m ? Pour soulager ta rotule n° 3, tu pourrais peut-être faire appel à des amies ?
    Bisous et bonne fin d’année.
    A très bientôt.

  9. Ah les genoux ! Moi, ce n’est pas la rotule mais tout simplement de l’arthrose mais pour le jardinage, surtout avec les escaliers, il y a mieux ! lol
    Tu as fait un travail de titan, ton muret est très beau.
    Pas de chance, pour l’armillaire. Je peste parfois contre ma terre sèche et drainante mais l’avantage, c’est qu’elle est saine, ce genre de champignon aime l’humidité.
    Bisous et très belle fin d’année

  10. Bonsoir Anne.
    Ton petit tabouret… je l’avais repéré dès la 1ère photo sans que tu en parles! Je l’aime bien. Le mien c’est un modèle ‘vulgaris plasticus’ pliable et de couleur rose ! aaarrgghh !!! Mais il soulage bien mon dos.
    J’admire ton travail et les très bonnes idées. Elles sont très réussies aussi bien pour le côté robustesse que pour le côté esthétique. Quel cochonnerie (pour rester polie) ce parasite de’ cachalot’. J’espère très sincèrement que tu vas pouvoir l’éradiquer pour préserver ton beau jardin. Très belle fin d’année. Laurence

  11. mais je n’avais pas fini !!! tu as fait un travail titanesque cette année, c’est normal que ton corps a dit stop !!! il faut savoir se ménager. Je dis ça mais je fais tout le contraire !!! J’espère que trouvera en 2015 la solution pour tes champignons qui t’empoisonne l’existance et que tu auras pleins de roses. Je me ferais une joie de revenir chez toi. Bisous et à l’année prochaine

  12. Tout d’abord … merci pour m’avoir fait sourire avec ton humour ravageur qui minimise les dégâts que peuvent occasionner les passions excessives d’une jardinière :) et puis … félicitations pour tous ces travaux accomplis et la détermination qui t’habite !! que 2015 te trouve en pleine combativité contre cachalot et autres virus du jardin et t’offre tout de même quelques instants de repos et contemplation :)

  13. Tu as accomplie un travail titanesque, c’est un peu normal que ton corps te le fasse ressentir…Essaie de profiter de la trêve hivernale pour te menager, même si c’est plus facile à dire qu’à faire….Prends le temps d’admirer ta terrasse et tes massifs. J’espère que tu vas reussir à eradiquer ces champignons et qu’il n’y aura plus d’autres victimes………….
    Je te souhaite une très belle et bonne année 2015. Bisous

  14. oh la la Anne fais attention à tes genoux. J’espère que ça va mieux. Je n’ai pas reçu tes derniers articles en newletter, je vais me réinscrire. Ton post m’a intéressé car je souhaite aussi construire un petit muret de pierre pour maintenir la terre et pouvoir planter sans qu’elle dégringole. Les tuiles tu les as laissé derrière ou retiré, cela évite qu’elle glisse à travers les pierres ou n’est ce pas nécessaire. Ton muret l’as tu cimenté entre chaque couche ou juste pour la base. Tu as vraiment fait un joli travail mais repos. Bisous Anne et belle année. J’espère te revoir au printemps.

  15. Quelle transformation dans ton jardin, j’avoue avoir délaissé ton blog ces derniers temps(et d’autres aussi)
    mais maintenant prend le temps de te reposer avant le printemps et de consulter ostéo et kiné …
    Bises et à bientôt ….Colette

Laisser un commentaire

Navigation