Avant « l’état sauvage », l’état des lieux….

Nous avons emménagé en Seine et Marne en Juillet 2010. Bcp de travail nous attendait dans la maison, mais pas seulement!

Le jardin de plus de 1000m2 était en friche, l’herbe folle atteignait notre nombril, mais heureusement 2 bandes cimentées (que je n’ai jamais bcp aimées d’ailleurs) nous permettaient de traverser le jardin. Nous avions à l’époque passé un rapide coup de débroussailleuse (enfin mon cheri!), et hop nous nous sommes jeté à corps perdu dans les travaux d’aménagement de la maison… Ma gentille maman nous avait tout de même offert 2 transats pour nos pauses travaux.

Le jardin en Juillet 2010
Le jardin en Juillet 2010

On pourrait croire que le nom choisit pour le blog vient de là, de l’état du jardin lorsque nous avons pris possession des lieux : branches d’arbres touchant le sol, arbres à moitié morts; ronces, lierres, frênes poussant un peu partout. Et bien pas vraiment, c’est plutôt qu’après avoir bien enlevé les mauvaises herbes, taillé tous les arbres, le jardin faisait bien propre, mais un peu trop propre! Que de vide… J’ai chassé toute la végétation indésirable mais maintenant elle me manque.

Bref l’idée, qui me taraude depuis un moment déjà, est de faire revenir au jardin une végétation luxuriante, d’essayer d’obtenir des massifs de fleurs presque naturelles… D’où l’idée d’un retour à « l’état sauvage », mais un peu maitrisé tout de même…

Jardin mai 2013
Jardin Avril 2013

 

Brume Septembre 2013
Brume Septembre 2013

 

Brume au Jardin septembre 2013
Brume au Jardin

Laisser un commentaire

Navigation